ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Revue Internationale de Géomatique

1260-5875
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2001 et 2014 :
» Accédez aux articles parus depuis 2015 «
International Journal of Geomatics and Spatial Analysis
 

 ARTICLE VOL 18/4 - 2008  - pp.423-428
TITRE
Éditorial

RÉSUMÉ
L’Usage raisonné des représentations spatiales dans un cadre participatif fut le thème retenu en 2005 pour la première Conférence québéco-française pour le développement de la géomatique (CQFD-Géo). Cette dernière rassembla du 30 mai au 2 juin 2005, à l’Université Laval, des chercheurs et doctorants en géomatique issus pour une part du Centre de recherche en géomatique (Québec, Canada), et pour une autre du groupement de recherche CNRS-SIGMA (France). Une partie des communications proposées firent l’objet d’un numéro spécial de la Revue internationale de géomatique (Lardon, Mainguenaud, Roche, 2006). À l’époque, les travaux engagés en France depuis le début des années 2000 sur les « Modèles spatiaux pour le développement territorial » permettaient d’entrevoir des éléments de réponses dans trois directions complémentaires : (1) la production et l’usage des représentations spatiales dans des dispositifs expérimentaux confrontant le regards des praticiens et des chercheurs sur des questions de développement territorial (Lardon et al., 2001) ; (2) la participation et l’appropriation des approches par les acteurs mobilisés (Debarbieux, Lardon, 2003) ; et (3) l’usage et l’utilité des technologies de l’information (géographique en particulier) dans le domaine de l’action territoriale (Mainguenaud, 2002 ; Roche, Caron, 2004). Par ailleurs, les projets JOYSTIC1 et SECOURS2 financés dans le cadre du programme Société de l’information du CNRS, et réalisés dans le contexte du groupe de travail Gouvernance des territoires du GdR CNRS SIGMA-Cassini3 touchaient à leur fin. L’idée de se donner les moyens d’un regard croisé France-Québec sur ces questions d’interactions autour des représentations spatiales et de concertation avec les acteurs de la gestion des territoires fut précisément à l’origine de CQFDGéo 2005. Dès le début, il fut question d’en faire un forum d’échange biannuel, bénéficiant d’une rotation géographique. C’est ainsi qu’en 2007, la deuxième édition de CQFD-Géo fut jumelée au colloque SAGEO. Le réseau de centres d’excellence GEOIDE4 devint partenaire de l’événement, et permit ainsi à une dizaine de chercheurs canadiens de se rendre à Clermont-Ferrand du 18 au 20 juin 2007. La formule choisie fut un peu différente, et il fut décidé d’ouvrir la conférence à d’autres thèmes qui pouvaient trouver intérêt et pertinence dans une mise en perspective franco-québécoise.

AUTEUR(S)


LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
GRATUIT
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (157 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier