ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Revue Internationale de Géomatique

1260-5875
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2001 et 2014 :
» Accédez aux articles parus depuis 2015 «
International Journal of Geomatics and Spatial Analysis
 

 ARTICLE VOL 21/4 - 2011  - pp.439-441
TITRE
ÉDITORIAL

RÉSUMÉ

Ce numéro spécial de la Revue internationale de géomatique regroupe des contributions sélectionnées dans le prolongement de la conférence internationale de géomatique et analyse spatiale SAGEO’10 (Spatial Analysis and GEOmatics) qui s’est tenue du 17 au 19 novembre 2010 à Toulouse1 sur le thème des « Outils, méthodes et modèles en géomatique pour la production de connaissances sur les territoires et les paysages ». Ce colloque, organisé par les Unités mixtes de recherche DYNAFOR2 et GEODE3 avec l’appui du GdR MAGIS4 (Groupement de recherche « Méthodes et applications pour la géomatique et l’information spatiale »), du GdR I35 (« Information, Interaction, Intelligence ») et du GdR-E S46 (Groupe de recherche européen « Spatial Simulation for the Social Sciences »), a rassemblé une centaine de chercheurs de diverses disciplines (géographie, informatique, écologie, environnement, aménagement, urbanisme…). Le thème de la conférence a été décliné à travers cinq sessions thématiques (Analyse spatiale 2D et 3D, Simulation spatio-temporelle, Fouille de données et classification automatique, Geoweb et cartographie collaborative, Qualité, métadonnées, ontologies) regroupant 22 présentations orales, complétées par 15 posters. Les journées ont été introduites par deux conférenciers invités qui ont partagé leurs réflexions sur des enjeux importants de la géomatique : Paul Bolstad (University of Minnesota, USA) a discuté des rapports entre complexité des modèles et incertitudes sur les données dans le contexte des impacts du changement climatique et de l’utilisation des terres sur le cycle de l’eau. Robert Gilmore Pontius (Clark University, Worcester, USA), sur la base d’une analyse de treize modèles prédictifs de changements d’occupation des terres, a attiré l’attention de la communauté scientifique sur l’importance d’admettre la présence d’erreurs dans les données et les modèles, et d’expliciter les critères d’acceptabilité des modèles en relation avec la résolution spatiale des données utilisées.



AUTEUR(S)
Claude MONTEIL, Martin PAEGELOW

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
GRATUIT
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (80 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
made by WAW Lavoisier